Transport au gaz naturel




C'est naturel pour nous de penser au gaz naturel dans le transport. Comme le gaz naturel est la plus propre des énergies fossiles, il peut contribuer à diminuer les effets néfastes liés au transport des gens et des marchandises. Sur terre, sur mer et même dans les airs, le transport au gaz naturel contribuera à rendre le monde plus bleu.


D'après le Ministère du Développement durable, de l'environnement et de la lutte contre les changements climatiques du Québec, le secteur du transport est le plus grand émetteur de GES au Québec, avec 44,7 % des émissions totales de la province. Avec ses véhicules lourds au diesel, le transport routier de marchandises y contribue pour plus du tiers.

Avantages du gaz naturel comme carburant

  • Le carburant est l'un des premiers postes budgétaires en importance dans l'industrie du camionnage représentant près de 40 % des dépenses. De plus le gaz naturel est jusqu'à 30 % plus économique que le diesel et l'Agence internationale de l'énergie prévoit que cet écart demeurera stable pour plusieurs années à venir.

  • Le gaz naturel permet aux entreprises de transport de diminuer leur empreinte environnementale, ce dernier émettant jusqu'à 25 % moins de gaz à effets de serre (GES) que le diesel.

  • Pratiquement sans émission de contaminant atmosphérique (NOx et particules fines).

  • Les véhicules au gaz naturel peuvent, sans aucune modification, utiliser le biométhane (du gaz naturel de source renouvelable) comme carburant. La réduction des émissions des GES atteint alors plus de 99,4 % par rapport au diesel.

Le gaz naturel est utilisé comme carburant sous forme comprimée (GNC) ou liquéfiée (GNL) pour propulser différents véhicules (principalement routiers et maritimes).


Le transport routier

D'ici la fin 2015, plus de 500 véhicules à gaz naturel sillonneront les routes de la province. On compte plus de 15 millions de véhicules utilisant le gaz naturel dans le monde, dont plus de 150 000 aux États-Unis.

Pour en savoir plus sur les services et les projets de gaz naturel comme carburant : www.gazmetro.com/transport


La Route bleue

Initiée par GMST et inaugurée en 2011, la Route bleue est le premier réseau de stations de GNL au Canada. Actuellement, la Route bleue est composée de cinq stations de ravitaillement en gaz naturel liquéfié, dont trois stations publiques situées à Lévis (QC), à Cornwall (ON) et à Sainte-Julie (QC). Une station publique à Rivière-du-Loup (QC), rendue possible en collaboration avec la SEMER, complètera la route vers la Gaspésie et les Maritimes.

En réponse à l'engouement du marché pour le gaz naturel comme carburant, de nombreux sites privés et publics de ravitaillement en GNC ont également vu le jour au cours des dernières années.


Le transport maritime

La motorisation au GNL est une technologie éprouvée et largement utilisée depuis plusieurs années dans le secteur du transport routier et maritime dans le monde, notamment en Europe. L'utilisation du GNL permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre jusqu'à 25 % en comparaison du diesel marin, en plus d'éliminer presque totalement les émissions de particules fines et autres polluants atmosphériques. Les moteurs à GNL sont également plus silencieux et produisent moins de vibrations, pour un plus grand respect de la vie marine.

Par ailleurs, depuis janvier 2015, l'Europe et l'Amérique du Nord doivent se conformer aux nouvelles normes maritimes, notamment en ce qui concerne la teneur maximale des carburants en dioxyde de soufre (SOx) fixée à 0,10 % dans les ECA (Emission Control Areas).

Le GNL comme carburant maritime au Québec

La Société des traversiers du Québec (STQ) a fait l'acquisition de trois traversiers qui navigueront au GNL pour desservir les traverses de « Tadoussac–Baie-Ste-Catherine » et « Matane–Baie-Comeau–Godbout ».

Mis en service en juillet 2015, le NM F.-A.-Gauthier, assigné à la traverse Matane–Baie-Comeau–Godbout, est le premier traversier en Amérique du Nord et premier navire au Canada à être propulsé au gaz naturel liquéfié.

Les deux autres navires de la STQ seront assignés à la traverse Tadoussac–Baie-Sainte-Catherine.

De plus, deux premiers navires propulsés au GNL ont été commandés par le Groupe Desgagnés, dont la mise en service est prévue en 2016.

Lire les communiqués :

La Société des traversiers du Québec choisit Gaz Métro GNL pour alimenter ses nouveaux traversiers

Traverse matane-Baie-Comeau-Godbout - Arrivée du NM F.-A.-Gauthier à Matane : Premier traversier propulsé au GNL en Amérique du Nord

Stratégie maritime 2015-2030 - Gaz Métro se réjouit du plan d'action annoncé aujourd'hui par le gouvernement

Liens utiles

Canadian Natural Gas Vehicle Alliance

International Association for Natural Gas Vehicles (IANGV)

NGV America

Agence internationale de l'énergie